ACCUEIL > MARQUES > Korg

Korg

Korg est à l’origine d’un certain nombre d’innovations, dont la première boîte à rythmes, le premier synthétiseur polyphonique abordable, et le premier accordeur électronique.

L’histoire démarre en 1956 à Tokyo, suite à la rencontre d’un musicien et d’un patron de boîte de nuit.

Tadashi Osanai, accordéoniste japonais, par ailleurs ingénieur de formation, se produit régulièrement sur la scène du night club de Tsutomu Katoh. Ce dernier, pour les besoins du spectacle, a investi dans une boîte à rythmes américaine, la Sideman Wurlitzer. Tadashi Osanai, séduit par le concept, n’est pourtant pas entièrement satisfait du produit. Persuadé de pouvoir mieux faire, il décide de développer lui-même un appareil de ce type et convainc Tsutomu Katoh d’en financer la réalisation.

La voie ferrée de Keio, à proximité de laquelle sont loués les premiers locaux, donne son nom à la société, Keio Electronic Laboratory Corporation, créée en 1962. Elle emploie alors quatre personnes. C’est ainsi qu’un an plus tard apparaît la première boîte à rythmes japonaise, la Disc Rotary Electronic Auto Rythm Machine DA-20, suivie de deux autres modèles, les DC-11 et DE-11. Plus tard, en 66 avec la DE-20, la Keio abandonne les technologies électromécaniques au profit des transistors. En 1967 arrive la boîte à rythmes MP-2.

Le marché musical nippon, détenu à 90 % par Yamaha et Kawai, semble difficile à pénétrer, mais grâce à un accord passé avec Yamaha, Keio, chargé d’équiper en boîte à rythmes les claviers Electrone, acquiert une réputation internationale.

Parallèlement à l’amélioration de la série MP, Keio diversifie ses activités. Tsutomu Katoh engage un nouvel ingénieur, Fumio Mieda, qui travaille à la conception d’un orgue électronique programmable. Un produit commercialisé en 71, et vendu à cinquante exemplaires. C’est à cette occasion que la société est rebaptisée KORG, contraction de Keio Organ.

En pleine expansion, le marché de l’orgue est entre les mains de Baldwin, Hammond, Kawai, Lowrey, Wurlitzer et Yamaha. Difficile de lutter face à de telles compagnies. Conseillé par un musicien japonais, ancien étudiant à Beklee, qui lui affirme que la conception d’un orgue est très proche de celle d’un synthétiseur, Tsutomu Katoh décidé de se lancer dans un domaine où la concurrence est moins sévère, puisqu’encore aux mains de quelques pionniers seulement. Finalement, largement inspiré des concepts de l’orgue de Fumio Mieda, le MiniKorg 700 sort en juin 73, pour 995 dollars, à comparer avec l’ARP 2600 (1995 dollars). La première année de production, environ 8000 exemplaires sont vendus à travers le monde. (source korgfr.net)

web : http://www.korg.com


Prochains évènements

Pas encore d'évènement à venir ...

Voir tous les évènements ...

MARQUES DISTRIBUÉES

Retrouvez toutes les marques distribuées par Music Planet.

Des milliers de références en stock au magasin. N’hésitez pas à venir vous en rendre compte par vous-même !


Sonorisation Montpellier - DJ Shop, Vente Location et Formation, Sono et Lights, MUSIC PLANET - Pérols (Hérault) - Youtube Sonorisation Montpellier - DJ Shop, Vente Location et Formation, Sono et Lights, MUSIC PLANET - Pérols (Hérault) - Facebook Suivre la vie du site
NEOCLIC.COM